masques : origines

The Mask Project // Paris Berlin Dedougou a été créé pour initier une nouvelle manière de traiter des cultures de masques. En parallèle au FESTIMA, le Festival International du Masque de Dédougou (Burkina Faso), des événements seront organisés à Paris, Berlin et Dédougou pour permettre à tous d’apprendre, d’échanger et de participer à la construction d’une nouvelle image du masque.

Apprendre

Le FESTIMA, qui se tient au Burkina Faso est  le plus grand regroupement mondial des créateurs de masque d’Afrique. Pendant une semaine, 45 sociétés de masques regroupant 850 artistes issus du Burkina Faso, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, du Mali, du Togo et du Sénégal se réunissent.

Cet événement est l’occasion pour The Mask Collective de rencontrer ces sociétés de masques et d’appréhender la culture du masque en Afrique. A Paris et Berlin, les événements qui se sont tenus pendant la journée à Dédougou seront rediffusés quotidiennement. Photos, interviews, retransmission des danses et des événements : pendant deux jours Paris et Berlin vivront au rythme des sociétés de masques de l’Afrique de l’Ouest.

The Mask Project a été créé pour nourrir et illustrer la connaissance du masque dans nos sociétés. Objet de musée, de carnaval, de films, de théâtre, objet de cauchemar ou de rêve, le masque porté est présent dans notre culture. Quels sont ses rôles, sa symbolique, sa portée ? Durant le festival, des conférenciers et des artistes  viendront partager leur connaissance et leur pratique du masque.

Créer

The Mask Project permet à tous ceux qui le souhaitent de devenir des créateurs de masques. Les masques créés lors des ateliers ou reçus par internet seront projetés parallèlement dans les lieux d’exposition. Ainsi, de Colmar ou de New-York, artiste reconnu ou non, enfant ou adulte, la création d’un masque est accessible à tous : chacun peut avoir son masque exposé à Dédougou, Paris et Berlin !

Découvrir

Le masque sera aussi exposé et porté. En effet, pendant le festival, des performances de danse, des expositions de masques de théâtre ou des œuvres de créateurs contemporains viendront enrichir la vision du masque que nous avons construite avec les artistes rencontrés.